person-girl-cute-young.jpg
Les Estables (Haute-Loire)

Bienvenue au sentier botanique

logo lugik-Blanc.png

Rudy and Peter Skitterians 

1-removebg-preview.png
UN PROJET COLLABORATIF

Ce projet est le fruit d'une rencontre entre Jean Paul Rique,

personnage incontournable des Estables et l'équipe du Lugik Parc.

Un souhait commun de partager et faire découvrir la végétation locale aux visiteurs du site. 

logo lugik parc.png
 
 

THEMES DU SENTIER

gates-74.jpg

Coin des parfums

L'homme a inventé le parfum pour rendre la femme plus séduisante. C'est aussi par le parfum que certaines plantes attirent les
insectes qui, en venant butiner leurs fleurs leur permettront de se reproduire.

L'homme n'a fait que détourner

à son profit ce prodigieux moyen d'attraction.

myriams-fotos.jpg

Coin des cueillettes

Dans l'entre-deux guerres,

comment arrondir les maigres fins de mois sur ce plateau déshérité battu aux quatre vents?

Aux beaux jours, la cueillette de l'airelle, de l'arnica, de la jonquille, de la pensée ou du du lichen, pratiquée par hommes, femmes et enfants y
pourvoyait.
Rassemblées par la "leveuse", elles étaient revendues à Herbo-Velay, aux collecteurs des parfumeurs de Grasse ou aux
hôteliers du Puy.

Culture des plantes

Coin des
docteurs

Au début du siècle précédent, quand le médecin le plus proche était à des dizaines de kilomètres et les chemins en mauvais état, comment se soigner (et soigner les animaux), sinon en confectionnant tisanes, potions, frictions, lavements avec une ou plusieurs des 300 plantes médicinales du plateau?

coin des gourmands.jpg

Dans le passé, les fermières du plateau cuisinaient la bouine, l'arnaou ou encore l'ortie qu'elles ramassaient dans les prés avoisinants.

 

Redécouvrez quelques-unes des 150 plantes qui permettent de réaliser de savoureuses recettes salées ou sucrées ainsi qu'apéritifs et liqueurs.

yuliah yuliah.jpg

Coin des
sorcières

Les histoires récontées au cours des longues veillées d'hiver au coin du feu perpétuaient les légendes de diables et sorcières se rendant au sabbat à cheval sur leurs balais.

 

Tout n'était pas qu'inventions dans ces croyances populaires. La chimie moderne a clairement identifié dans certains végétaux des substances toxiques dont certaines, hypnotiques et psychotropes viennent étayer la
plausibilité de certains de ces contes.

Lamium purpureum.jpg

Coin des
couleurs

Si localement l'utilisation des plantes pour teindre fils et tissus n'était pas usité, il n'en reste pas moins que plus d'une cinquantaine de plantes locales peuvent être utilisées pour cet usage.

 

Leurs racines, écorces, feuilles, fleurs ou fruits permettent de réaliser
pratiquement toutes les couleurs de l'arc-en-ciel ainsi que le noir.

Plante dans un pot

Coin de la 
guerre

Pauvres plantes qui n'ont aucun moyen de se déplacer pour échapper aux animaux prédateurs

dont les bipèdes que nous sommes!


Voire! L'évolution leur a fort opportunément permis de créer de redoutables poisons ou allergènes et de se munir d'armes tranchantes ou piquantes qui en dissuadent plus d'un.

Fleur mauve

Coin des
interdits

Les étiquettes de mise en garde prolifèrent sur les étals de nos marchés ou sur nos médicaments.

Rien ne signale les plantes en
danger de disparition. Pourtant, la législation existe et plus d'une quarantaine d'espèces du plateau sont strictement protégées.

Leur cueillette ou leur destruction est punie de six mois d'emprisonnement et de 9000 euros d'amende. Bien d'autres malheureusement sont en voie de disparition.